Bienvenue sur divorce-revivre.be

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Un week-end pour personnes divorcées

Envoyer Imprimer PDF

Nous le déplorons tous, le nombre de séparations et de divorces ne cesse d’augmenter, particulièrement en Belgique. Cela se passe dans tous les milieux et quelles que soient les convictions. Quant aux chrétiens qui divorcent, non seulement, ils souffrent comme chacun de ce drame mais ils ont en plus le sentiment de ne plus être à leur place dans l’Église, surtout s’ils se remarient civilement. Dans le passé, elle a été si sévère avec eux ! Et même si plusieurs règles d’Église ont changé,  ils continuent à s’en sentir exclus. Et tristement ils s’en éloignent.

Ce qui est tout à fait étonnant, c’est la contradiction entre la sévérité de notre Église et  l’attitude de Jésus telle qu’on la découvre dans les évangiles. Bien sûr, il invite chacun à un  idéal très élevé, dans tous les domaines de la vie. Ainsi, pour le mariage, sa parole est très claire : « Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni ». C’est ce que l’autorité de l’
Église a retenu, oubliant complètement l’attitude de Jésus vis-à-vis des personnes qui n’observaient pas les lois. Car « ces gens-là », il est frappant de voir comme ce même Jésus les accueillait à bras ouverts, les remettait debout, leur rendait confiance, les invitait à devenir disciples. N’est-ce pas aussi avec eux qu’il avait les meilleures relations, les plus chaleureuses, les plus fréquentes ? Oui, quelle contradiction !

Par ailleurs, toutes et tous nous avons remarqué combien, après une séparation, la plupart des femmes et des hommes se retrouvent seuls et désemparés. N’ont-ils pas le plus souvent le sentiment d'avoir perdu l'estime d'eux-mêmes comme l’estime des autres ? Et pour les chrétiens, l’estime de l’
Église. Leur avenir est-il à jamais gâché ?


Le groupe pastoral d’accompagnement des personnes divorcées et divorcées remariées au Brabant Wallon s’est fixé, depuis plus de trente ans, de poursuivre  plusieurs objectifs, en essayant modestement qu’ils soient en cohérence avec les évangiles. Ainsi: prendre les appels de Jésus au sérieux et donc, par exemple, ne pas minimiser la gravité du divorce, ni les souffrances qu’il engendre, ni les risque d’injustice qu’il comporte . affermir ensemble l’espérance que suscite l’attitude d’accueil de Jésus, fort de cette conviction que ce n’est pas parce que quelqu’un a transgressé une loi qu’il est nécessairement pécheur et condamnable;  accompagner ces personnes divorcées pour que, quels que soient les choix de vie pour l’avenir, elles puissent vivre debout et construire leur vie, sures d’être toujours aimées de Dieu.

Notre accompagnement a principalement lieu dans le cadre d’un weekend, d’un samedi matin au dimanche après-midi. Il se déroule dans un monastère, chez les Bénédictines de Rixensart. L'objectif de chaque weekend est de donner aux participants de réfléchir à tout cela avec d'autres. Nous y aident : des échanges en petits groupes, des temps libres, des moments de prière, des activités de détente, une Eucharistie, chacun en prenant ce qui lui convient. Avec aussi deux conférences : l’une plutôt psychologique et l’autre sur base des évangiles, en faisant ressortir précisément des attitudes et paroles de Jésus.

 

Dates de notre prochaine journée d'automne : dimanche 11 octobre 2015.

Renseignements pratiques :  sur ce site (en temps utile) ou  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mis à jour ( Lundi, 04 Mai 2015 21:12 )